Bienvenue sur le site de l'association VDS - Val de Sournia

« ...un souffle d’entraide à vos côtés. »

Les Cèdres

Démarche qualité

Démarche qualité

Il s’agit d’un processus d’amélioration continue des prestations fournies. C’est une démarche volontariste et collective, sur une longue durée, qui permet de conforter les points forts d’un établissement et de réduire progressivement ses points faibles.

Cette démarche est transversale et porte sur la structure dans sa globalité et sur tous les aspects qui la composent : management, ressources humaines, financières, prestation d’accompagnement…

Une attention toute particulière est accordée à la qualité de la prise en charge, dans le respect des règles éthiques et des recommandations de bonnes pratiques professionnelles au service de la personne fragilisée ou en situation de handicap.

La démarche qualité vise à réduire l’écart entre les attentes ou les besoins des bénéficiaires (le service attendu), l’engagement de l’établissement (le service déclaré) et les prestations effectivement fournies (le service rendu).

La Qualité dans le secteur médico-social

La démarche d’amélioration continue de la qualité appliquée au secteur médico-social est rythmée par des évaluations, qui s’effectuent en 2 temps :

L’évaluation est une obligation réglementaire ; bien qu’étroitement liée et complémentaire à la démarche qualité, elle s’en distingue car elle est centrée sur les activités qui concernent directement les usagers et les conditions de leur réalisation.

Elle porte sur les effets de l’accompagnement pour les usagers et les réponses apportées à leurs besoins.

La dynamique qualité et la démarche d’évaluation placent l’usager au cœur du dispositif, ce qui donne du sens à la démarche aussi bien pour les professionnels que pour les résidents et leurs proches.

L’évaluation interne

L’Association est engagée depuis 2007 dans une conduite d’évaluation. L’objectif est de placer le projet de la personne accueillie au centre d’un dispositif constant, à son intention et au sein duquel, d’objet, il devient sujet et citoyen.
La démarche d’évaluation s’est déclinée en plusieurs phases et a abouti à définir le dispositif d’évaluation suivant :

Le processus d’implication de la personne accueillie à cette démarche s’effectue à 2 niveaux, à travers la personne elle-même et à travers son entourage.

L’évaluation interne de l’EHPAD Les Cèdres a été menée en 2012.
Ce premier diagnostic a permis d’élaborer un plan d’actions qualité qui fait l’objet d’un suivi régulier. Les résultats de ces évaluations, ainsi que l’observation de l’évolution des besoins de la population accueillie sont transmis au Conseil d’Administration, qui les prend en compte dans ses orientations, ses objectifs et ses prises de décision.

L’évaluation externe

L’évaluation externe est conduite par un organisme habilité par l’Agence Nationale de l’évaluation et de la qualité des Etablissements et services Sociaux et Médico-sociaux.
Une visite de l’établissement est réalisée dans le cadre du cahier des charges fixé par le décret. Il s’agit pour les évaluateurs d’observer les pratiques de l’établissement au regard des recommandations professionnelles de l’ANESM. 
Outre l’aspect règlementaire de l’évaluation externe, elle permet de mettre à l’épreuve les acquis de la démarche qualité (objectifs, stratégies, actions) et de conforter les résultats de l’évaluation interne. Cette étape donne toute sa légitimité à l’approche volontaire d’amélioration continue. Elle permet d’établir les réajustements du projet d’établissement et le renouvellement de l’autorisation de fonctionner de chaque structure.

L’évaluation externe de l’EHPAD Les Cèdres a été réalisée en novembre 2013.
L’appréciation globale des évaluateurs est formulée comme suit.
Il ressort de l’évaluation externe un établissement propre et agréable, bien entretenu, relativement bien conçu, disposant de locaux adaptés à l’accueil et à l’hébergement de personnes âgées dépendantes.

Le personnel est impliqué, remplit ses tâches de manière consciencieuse, et se sent très proche des résidents qu’il prend en charge. La qualité du service rendu est d’ailleurs mesurable, en sus des recueils écrits, par le bien être des résidents, leurs réactions positives spontanées, et leurs échanges chaleureux avec les professionnels.

Le résident fait partie intégrante de chaque décision prise. Il en est même l’élément central. Tout est mis en œuvre pour favoriser son bien-être, mais également pour continuer à exister en tant qu’Etre, citoyen et garantir sa sécurité. L’évaluateur a pu constater un réel sentiment de quiétude et de bien-être, tant pour les résidents que pour le personnel.

Dans l’ensemble, la réglementation et les recommandations de bonnes pratiques professionnelles sont également connues et appliquées. L’existence d’un service qualité, mutualisé avec les autres établissements de l’Association, permet à l’établissement de disposer d’une réelle politique en la matière.

L’établissement est également actuellement en pleine mutation. L’extension ouverte en 2012, les remplacements récents du directeur, du médecin coordonnateur, du cadre de santé et de la responsable assurance qualité ont introduit une modification importante, naissante et grandissante, autour de la formalisation des pratiques professionnelles.

Certaines pratiques restent ainsi à améliorer, et l’évaluation interne, régulièrement actualisée, fait d’ailleurs des constats similaires à ceux de l’évaluation externe. La qualité et le sérieux des éléments mis en place permettent de constater une amélioration continue de la qualité effective.

Depuis la récente arrivée du directeur en place, d’importants progrès ont donc été enregistrés. L’équipe est tout à fait consciente que ces progrès sont à poursuivre, notamment dans le domaine du risque infectieux constituant le point faible principal de l’établissement.

Outre les points forts notables mentionnés ci-dessus, donc à poursuivre dans le temps, l’évaluateur encourage donc vivement les équipes à prendre la gestion des risques comme axe de travail principal dans les années à venir.

Les préconisations formulées dans le rapport d’évaluation externe sont intégrées au plan d’amélioration de la qualité ; le comité de pilotage de la démarche qualité est chargé de la mise en œuvre et du suivi de ces actions d’améliorations au service des personnes accueillies.